Archives pour la catégorie Non classé

Stage licence 4 à Bordeaux

<stage licence 4 Bordeaux>


Stage licence 4 à BORDEAUX, une autre appellation du permis d’exploitation…

  • Public: repreneur ou créateur de bar, restaurant ou établissement qui délivre des boissons alcooliques à consommer sur place. Le permis d’exploitation  permet d’exploiter une licence.
  • Pré-requis: aucun
  • Sanction: délivrance d’un document officiel CERFA PERMIS EXPLOITATION
  • validité: 10 ans
  • stage : inter entreprise
  • nombre maximum de participants: 15

Lieu de la formation:

RIVE DROITE

RIVE GAUCHE

Déroulement du stage licence 4 à Bordeaux

  • Le stage initial  Permis d’exploitation dure 20 heures réparties sur 2,5 jours.
  • Le  Permis 1 jour est réservé aux personnes qui ont 10 ans d’ancienneté en tant qu’exploitant d’un bar ou d’un restaurant.
  • Le Stage permis d’exploitation Tables d’hôtes  dure une journée et est spécifique pour les personnes qui exploitent des chambres d’hôtes avec table d’hôtes.
  • Le stage Permis de Vendre des Boissons Alcooliques la Nuit dure une journée , il est réservé aux personnes qui vendent de l’alcool à emporter ( cash and carry, épiceries de nuit, livraison à domicile) dans le créneau horaire 22 heures/ 8 heures.

 Le Permis d’exploitation délivré par un organisme agréé par le Ministère de l’Intérieur est valable 10 ans sur l’ensemble du territoire national.

Votre stage licence 4 à Bordeaux  avec une équipe de professionnels

 

Vous reprenez ou créez un bar, un restaurant, un hôtel…

Vous voulez  obtenir une licence pour exploiter, licence III, licence IV, ou une licence restaurant…

Démarquez-vous avec une formation réalisée par des professionnels, experts dans leur domaine et  suivez  la formation au permis d’exploitation

Avantages POUR VOUS:

  • une équipe à votre service pour vous donner le meilleur dans chaque domaine juridique, social, approche métier, ficelles du quotidien.
  • de l’expérience professionnelle à votre service
  • les trucs et astuces qui vont vous faire gagner du temps et vous éviter d’escalader la face nord !
  • A CENON ou EYSINES  en alternance pour mieux vous servir

Caractéristiques :

Une formation qui vous apporte un certificat : le permis d’exploitation valable 10 ans 

  • L’objectif de la formation : permettre au futur exploitant de mieux connaitre le cadre juridique de son activité et éviter les fermetures administratives
  • La durée:

    Pour une première installation, le stage dure 20 heures réparties sur 3 jours

    Pour une installation avec 10 ans d’expérience en tant qu’exploitant, le stage est réduit à une journée

  • Le programme: voir programme
  • Les intervenants: diplômés en droit et ayant plus de 5 ans d’expérience en gérance d’entreprise CHR
  • Le prix:  VOIR EN MARGE

Notre organisme est conforme au DATA DOCK DataDock-logo

Notre organisme est certifié par LLOYDS selon le référentiel qualité CNEFOP, ce qui permet la prise en charge de votre formation par un organisme financeur. 

CnefopLRQA

Notre organisme est agréé par le Ministère de l’Intérieur sous le n° NOR INTD 1701759A 

ENVIE DE FAIRE PARTIE DES STAGIAIRES HEUREUX DE LEUR PERMIS D’EXPLOITATION , ALORS  REJOIGNEZ- NOUS !

 

 

Stage licence 4  à BORDEAUXQuels sont les objectifs de cette formation ?

En 2006, la Loi sur l’Egalité des chances a rendu obligatoire une formation pour les personnes désirant exploiter une licence de débit de boissons à consommer sur place. On entend par là les licences de bar et de restaurants.

Les licences de vente à emporter (magasins spécialisés, cavistes, supermarchés etc.) ne sont concernés que dans le cas d’une ouverture entre 22 heures et 8 heures du matin. VOIR PVBAN

Le législateur a souhaité à cette occasion informer les exploitants des responsabilités civiles et pénales et des points de droit liés à l’exercice de leur profession. Cette formation a pour but d’apporter des éléments qui éviteront à l’exploitant des situations délicates pouvant entraîner une fermeture administrative ou judiciaire.

Licences concernées:

  • licence 4
  • licence 3
  • petite licence restaurant
  • licence restaurant

Quelle catégorie de licence est adaptée à votre débit de boissons ?

Si auparavant, pour vendre des boissons sans alcool, il fallait la licence de première catégorie, sachez que depuis juin 2011 vous pouvez vendre des boissons sans alcool sans avoir besoin d’une licence. En janvier 2016, la licence du 2e groupe permettant de vendre des boissons fermentées non distillées a également été supprimée. Cette licence a été fusionnée avec la licence de 3e catégorie.

Ainsi, si vous avez une licence 3e catégorie, vous pouvez très bien vendre des boissons du premier groupe ainsi que celles qui dans le 2e groupe : vins doux naturels, les liqueurs, les apéritifs à base de vin et les liqueurs de fruits avec un taux égal ou inférieur à 18° d’alcool pur. Et enfin, avec une licence 4e catégorie, vous pouvez vendre des boissons du 3 ème au 5ème groupe ainsi que les rhums, les tafias et les alcools provenant de la distillation de cidres, vins ou fruits sans addition d’essence.

 

Permis d’exploitation: focus sur les licences de débit de boissons

LicenceIV

Les licences de débit de boissons concernent les boissons alcoolisées. En effet depuis le 1er janvier 2011, la licence I pour les boissons non alcoolisées a été supprimée.

Répartition des licences de débit de boissons

Les licences sont attribuables en fonction des groupes de boissons.

Pour connaître la licence applicable il faut connaître les groupes de boissons.

Les différents groupes de boissons:

Il existe 5 groupes de boissons:

  • le groupe 1 pour les boissons non alcooliques telles que les eau minérales, les jus de fruits, les sodas, les café, thés et autre chocolats et toutes les boissons dont le degré d’alcool est inférieur à 1,2° en cas de début de fermentation.
  • le groupe 2 concerne les boissons fermentées telles que la bière, le vin, le champagne, le cidre, le poiré, l’hydromel, les vins doux naturels qui bénéficient du régime fiscal des vins, la crème de cassis.
  • le groupe 3 qui correspond aux alcools à base de vin, les vins doux naturels ne bénéficiant pas du régime fiscal des vins, les liqueurs. Ces alcools ne dépassent pas 18°.
  • le groupe 4 qui comprend les alcools distillés à base de fruits, les tafias, les spiritueux mais aussi les amers (Picon, Fernet Branca) et les goudrons (Gentiane, Genepi), les rhums.
  • le groupe 5 qui comprend les anisés ainsi que tous les alcools d’importation (whisky saké, gin, vodka etc.)

Table de correspondance pour les licences de débit de boissons

  • La licence I est donc supprimée
  • La licence II correspond aux boissons du groupe 2
  • La licence III correspond aux boissons du groupe 2 et 3
  • La licence IV correspond aux boissons du groupe 2, 3, 4 et 5

A noter que la licence IV est appelée licence de plein exercice car elle couvre le champs complet des possibilités.

Continuer la lecture de Permis d’exploitation: focus sur les licences de débit de boissons 

Ouverture d’un débit de boissons, le délai de carence est de 15 jours

bistrotdepontarlier-bienvenue-photosurlaterrasse-fr2

Modalités d’ouverture d’un débit de boissons

Pour l’ouverture d’un débit de boissons, le délai de carence est de 15 jours. « La déclaration préalable est une formalité qui s’impose à tout exploitant ouvrant un débit de boissons à consommer sur place (article L 3332-3 du CSP) ou lors de la translation ou de la mutation de celui-ci »

Source Guide des Débits de Boissons, La Documentation Française.

Ce que l’on apprend au stage permis d’exploitation:

Un délai de carence de 15 jours est requis entre la demande de mutation, de transfert, ou de translation et la date de début d’exploitation.

Ce délai est impératif et ne peut-être réduit.

Continuer la lecture de Ouverture d’un débit de boissons, le délai de carence est de 15 jours 

Comment reprendre un fonds de commerce en CHR ? Les démarches à entreprendre.

Très souvent, les stagiaires du Permis d’exploitation à Lyon, Bordeaux, Lille, Dijon ou Paris nous interrogent sur le parcours de reprise d’un fonds de commerce. Nous n’avons pas toujours le temps de répondre au cours du stage, voici dans cet article une approche de la reprise d’une affaire

 La reprise d’un fonds de commerce nécessite de suivre une méthode. 

Se faire accompagner:

  • si c’est votre première affaire, nous vous conseillons de vous faire accompagner par un cabinet spécialisé en cessions de fonds de commerce. C’est le cas de BM Conseil l’un des tous premiers cabinets indépendants qui ne vend pas de fonds de commerce mais qui aide les entreprises à s’installer.
  • Un notaire ou un avocat , un expert comptable seront aussi nécessaires pour élaborer le projet
  • Inutile d’aller voir une banque en premier lieu sans un projet étayé et chiffré et sans avoir un compromis de vente en main, car votre projet ne sera pas du tout étudié.
  • Un organisme comme la BGE (Boutique de Gestion) peut venir en aide aux créateurs/repreneurs et vous aider dans vos démarches
  • un organisme de formation comme BM Form’action qui vous donnera les rudiments de formation pour bien démarrer, les formations obligatoires; Permis d’exploitation, Hygiène des Denrées alimentaires, et les formations à la carte (gestion de caisse, établir une prévision, la carte du restaurant etc.)

Continuer la lecture de Comment reprendre un fonds de commerce en CHR ? Les démarches à entreprendre. 

Stage permis d’exploitation : Le compromis de vente d’un fonds de commerce en café, hôtel, restaurant.

Signing a Document

Le permis d’exploitation, trop tôt ou trop tard…

Lorsque les stagiaires arrivent au permis d’exploitation, ils ont plus ou moins avancé dans leur projet. Certains sont aux prémices et découvrent les tâches à accomplir, d’autres ont déjà bien avancé peut-être trop pour certains. C’est pour cela qu’à l’occasion du stage Permis d’exploitation on rappelle les principes d’un compromis de vente.

Qu’est-ce que le permis d’exploitation?

C’est l’attestation de formation qui permet à un exploitant de muter, translater, ou transférer une licence de débit de boissons ou demander une licence restaurant. Les stages ont lieu pour BM Form’action à Paris, Dijon, Lille, Lyon et Bordeaux. L’organisme est agréé par le Ministère de l’Intérieur.

Au cours du stage on aborde le droit des licences restaurants et débits de boissons, on parle aussi de la licence à emporter et stage de  permis de vendre des boissons alcooliques la nuit PVBAN. Mais aussi on aborde des sujets généraux tels que les sujets juridiques majeurs dans la vie du commerçant et le compromis de vente en est un assurément.

Du permis d’exploitation au compromis de vente…

Continuer la lecture de Stage permis d’exploitation : Le compromis de vente d’un fonds de commerce en café, hôtel, restaurant. 

Comment préparer son dossier bancaire pour l’acquisition d’un commerce ?

Au permis d’exploitation, on évoque souvent à bâtons rompus à l’occasion des pauses le problème de la cession de fonds et du financement.

Comment préparer son dossier bancaire?

Vous pouvez vous faire aider soit par un agent immobilier spécialisé dans la cession de fonds de commerce, c’est un vrai professionnel qui connait les rouages des organismes financiers. Mais aussi les services de la BGE (association Boutique de Gestion qui pourra vous épauler)

pret bancaire

Tout d’abord prendre les rendez-vous avant même d’aller signer le compromis.  Il faut prendre les rendez-vous avec 5 banques au moment où vous prenez rendez-vous avec le notaire, et en parallèle vous démarrez le prévisionnel avec le comptable. Travailler en temps parallèle est la clef pour faire avancer les dossiers rapidement. Le rythme es essentiel au commerce, si le rythme s’arrête… on tombe. Imaginez la planète qui arrête de tourner?! Vous pouvez également faire appel à un courtier professionnel. Citons par exemple PR€T PRO spécialiste de l’accompagnement des entreprises et franchisés tous secteurs d’activités. https://www.pretpro.fr

Continuer la lecture de Comment préparer son dossier bancaire pour l’acquisition d’un commerce ? 

Planning de reprise d’un commerce en 20 points

calendrier-2015

Au permis d’exploitation, on évoque très souvent le planning de reprise d’une entreprise. Il est vrai que nous aimons bien en France les parcours administratifs compliqués. C’est dans notre nature nationale de compliquer les choses.

Pour autant, il est important de poser sur le papier un plan dans le temps pour éviter d’avoir des déboires coûteux . Les différentes formalités sont liées entre elles. Plutôt que de gérer le problème comme un plat de spaghettis ou une pelote de laine, voyons comment tirer le fil et le dérouler du début à la fin.

Notre conseil: si vous avez décidé de vous installer, il y a deux attitudes possibles, se fier à sa bonne étoile en écoutant « radio bistrot » ou se former et apprendre des autres mais à la bonne source. Passer le Permis d’exploitation et l’hygiène alimentaire sont les deux stages minimum à accomplir pour avancer dans la profession CHRD.

Nous voyons trop de projet qui sont bancals dès le début car il n’y a pas eu de prévision ni au niveau du temps ni au niveau des sujets à aborder pour régler les points les uns derrière les autres. Sans formation initiale il n’est pas possible d’y arriver sauf à avoir de la chance mais ce n’est pas une rubrique du business plan!

Le planning de reprise d’un commerce est nécessaire pour éviter de perdre du temps.

Continuer la lecture de Planning de reprise d’un commerce en 20 points 

« FAIT MAISON un nouveau décret entre en vigueur », on en parle au Permis d’exploitation

image légumes frais

C’est le titre de cette semaine dans le journal de l’Hôtellerie restauration. En effet la réglementation sur le Fait Maison après quelques mois seulement de mise à l’épreuve est modifiée. La raison est que la réglementation était trop floue et ne permettait pas au consommateur ni à l’exploitant d’avoir une vision claire. La notion de produit brut a été re-précisée. Très critiquée, la première mouture est revue. le nouveau décret a été publié au Journal Officiel le 7 mai 2015.

Un sujet abordé au permis d’exploitation à Dijon, Bordeaux, Paris , Lyon ou Lille. 

Le Fait Maison est une information portée au consommateur qui a son importance dès lors que la règle du jeu est claire pour le consommateur et valorise le professionnel exploitant. On en parle régulièrement dans les stages du permis d’exploitation tant à Lyon, Bordeaux, Paris Dijon ou Lille. Les avis sont partagés entre les différents stagiaires. Il est vrai que certains sont là pour passer un permis d’exploitation qui permettra d’exploiter une licence 4, d’autres auront plus la fibre de restaurateur et demanderont une licence restaurant. Néanmoins ils sont attentifs à l’évolution de la législation pour ce qui touche le métier de la restauration . Pour certains cela ne sert à rien, pour d’autres ils apprécieraient une vraie différenciation.

Continuer la lecture de « FAIT MAISON un nouveau décret entre en vigueur », on en parle au Permis d’exploitation 

« On ne roule pas sa caisse » au permis d’exploitation

caisse_enregistreuse-tactile_aures

Un sujet abordé au Permis d’exploitation à Dijon, Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Paris,  et Pau.

Lorsque les stagiaires découvrent le programme du permis d’exploitation qui permet à un futur exploitant d’obtenir un sésame pour exploiter une licence de bar ou de restaurant, ils sont souvent surpris par le panorama des sujets qui sont abordés lors du stage.

En effet, si le but est de repartir avec le document CERFA qui donnera la possibilité de muter une licence 2, 3 ou 4 ou de demander une petite licence restaurant ou une licence restaurant, le parcours permet d’aborder des notions professionnelles importantes.

Parmis elles, le sujet de la caisse et de la fraude sont abordés. On rappelle que la fraude fiscale peut avoir des conséquences désastreuses sur le patrimoine de l’exploitant.  Le stagiaire qui suit un « stage licence 4 » dans le jargon « radio bistrot », découvre aussi l’univers parfois complexe de la comptabilité. Le journal de caisse est obligatoire et doit être tenu chaque jour de l’exploitation. Si la caisse enregistreuse n’est pas encore obligatoire, il n’en demeure pas moins que si elle est présente elle doit alors présenter toutes les garanties de probité.

Continuer la lecture de « On ne roule pas sa caisse » au permis d’exploitation 

Interview: « Au stage permis d’exploitation j’ai appris beaucoup sur la réglementation WIFI ».

Wifi-Hotspots-1

Ce que j’ai appris au stage « Permis d’exploitation » Mathis 25 ans, chef de cuisine à Bordeaux.

 

LR: Bonjour Mathis, vous êtes chef de cuisine à Bordeaux et vous recherchez actuellement un établissement en Gironde. Comment s’est passé votre stage permis d’exploitation?

Mathis: J’étais venu dans l’idée que j’allais m’embêter pendant trois jours mais j’ai découvert plein de choses. J’avais besoin d’une licence restaurant dans le cadre de l’ouverture de mon futur établissement. J’ai contacté BM Form’action, des professionnels de la formation hôtelière. Ils sont balaises en droit des affaires, surtout Michelle, elle assure vraiment.

LR : qu’est-ce que vous avez appris et qu’est-ce qui vous a le plus surpris ?

Mathis: j’ai beaucoup appris sur le droit des licences débit de boissons et de restaurant, le tabagisme, le bruit et la SACEM, j’ai appris aussi sur la responsabilité quand tu fais des bêtises, tu paies et c’est vachement cher.  La péremption des licences, les horaires à respecter, je t’en passes et des meilleures.  Ce qui m’a vraiment surpris c’est la responsabilité quand t’as un WIFI. T’y penses même pas. Si le gars qui utilise ton appareil est un truand et que t’as pas fait ce qu’l faut, badaboum c’est pour ta pomme. Et t’en apprend comme çà sur plein de sujets au stage licence 4 comme au stage Hygiène d’ailleurs. Moi j’ai fait le package initial, t’as les deux stages pour moins cher, c’est top.

Continuer la lecture de Interview: « Au stage permis d’exploitation j’ai appris beaucoup sur la réglementation WIFI ».